"Le jour d'après ?"

Publié le par ChrisTais

Nanuq.jpg

Me voilà au crépuscule de ma vie. Mon temps sera bientôt révolu et avec moi, disparaîtra le dernier homme de la Terre. Je suis la dernière trace du passé. Un monde nouveau est en train de grandir et il n’a plus besoin de moi.

 

Yggdrasil est suffisamment fort, désormais. Grâce à lui la vie va reprendre ses droits sur cette terre qui n’a connu que le froid depuis près de trois cent ans. Et Nanuq continuera à veiller sur lui, comme l’a fait Shardik avant lui.

 

Encore aujourd’hui, je m’interroge. Pourquoi moi ? Pourquoi a-t-il fait de moi un de ses gardiens ? Je ne le saurais sans doute jamais. Peut-être parce qu’il a commencé à pousser dans mon jardin. C’était il y a si longtemps.

 

Trois cent longues années se sont écoulées depuis que les hommes ont scellé leur destin avec une nouvelle guerre nucléaire qui a apporté avec elle un long hiver, des morts par radiation et l’obscurité. Dans ce monde devenu chaos, orphelin à cause des pluies radioactives, je ne quittais pas ma maison, me cachant des autres survivants. Ce qui me sauva probablement la vie car quand tout dépérissait autour de moi, mon jardin restait miraculeusement vert, le potager de mes parents m’apportant de quoi manger.

C’est là qu’un jour, j’y découvrais une petite pousse, qui me fascinait.

 

Je devais ne jamais m’éloigner d’elle. Je la veillais comme on protège son enfant. Je l’abritais des intempéries, lui donnait de l’engrais, lui mettait un tuteur…

 

Et je la vis devenir un arbuste.

 

Mais un jardin comme le mien continuant à donner de la vie attirait aussi beaucoup de prédateurs, humains ou non. J’avais toutes les difficultés du monde à le préserver, j’étais trop petit. J’obtins de l’aide sous la forme d’un ours brun.

 

Un ours dont la seule présence suffisait à tenir éloignés tous les intrus, mais qui ne me faisait aucun mal. Qui se choisit une place dans un coin d’ombre, près des buissons mais prenait soin de ne pas abîmer le reste du jardin et qui restait assis de longues heures devant l’arbuste. 

plan--te.jpg

 

C’est quand je le vis faire la première que je comprenais enfin que ce n’était pas un hasard. Pas plus que pour moi. Il nous avait choisit ! Cet arbre avait-il donc une conscience ? Je devais souvent lui poser la question au cours de ma vie mais n’obtins jamais de réponse sous quelque forme que ce soit.

 

J’ai pourtant continué à veiller sur lui avec l’ours que je baptisais Shardik malgré les glaces qui gagnaient du terrain, malgré les tempêtes, malgré les hordes, malgré notre solitude.

 

Et nous le vîmes devenir un arbre.

 

Le temps a passé depuis et ce monde a changé et se transforme encore, grâce à Yggdrasil cette fois. La nature reprend des forces et recommence à se répandre à travers les terres.

 

Je voulais laisser mes mémoires mais je suis sans doute le seul qui se rappelle encore les mots écrits. Et puis à quoi bon ? Les vestiges d’hier sont en train de sombrer dans l’oubli et les hommes aussi car on ne peut plus appeler ainsi les descendants des survivants désormais. Ils n’en sont plus tout à fait. Ils se sont adaptés à leur nouvel environnement.

 

Shardik, malgré sa vie prolongée est mort depuis de nombreuses années. Et je sens que je vais bientôt quitter ce monde également. Je suis à la fois triste et soulagé. Triste comme un parent qui voit grandir son enfant et doit le laisser partir vivre sa vie. Soulagé car ma solitude d’homme va prendre fin. Mes doutes et mes regrets d’homme vont s’éteindre avec moi.

 

Nanuq est prêt et il ne sera pas le seul ours pour le protéger.

 

Je sais que tout ira bien.

 

FIN
 
Texte et image par ChrisTaïs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ChrisTaïs 06/02/2008 12:15

Ce texte et ses illustrations sont nés d'une conversation avec un ami. cela s'est transformé en défi.

Eussé 06/02/2008 10:50

De bien belles illustrations pour un bien joli texte :-)