Un nouveau portrait

Publié le par ChrisTais

La fin du tome 7 d'Harry Potter, le dernier chapitre plus exactement m'a laissé un peu frustrée. Du coup, j'ai imaginée une courte et immédiate suite à ce dernier chapitre.

« Que faites-vous encore là Mr Potter ? »

 

Harry poussa un grand soupir en regardant autour de lui. Sa baguette de nouveau entière et complète, Hermione et Ron étaient redescendus, le laissant seul.

Ce bureau lui était tellement familier et rassurant. La bataille qu’ils avaient disputée contre Voldemort et son armée, l’avait laissé à peu de chose près intact. 

 

« Je ne sais pas. J’avais besoin… »

 

Il ne voulait pas retourner dans la grande salle. Voldemort était définitivement mort mais il restait des Mangemorts en vie et en fuite. Poudlard était encore debout mais dans quel état ? Il ne voulait pas voir les visages des Weasley survivants qui avaient encore dans leurs yeux la mort de Fred. Il ne voulait pas enterrer Remus et Tonks… C’était trop tôt.

 

« Où est le professeur Dumbledore ?

 

- Il est parti vers la grande salle pour prendre des nouvelles des survivants. Du moins s’il trouve des tableaux encore intacts pour y aller. »

 

Harry se laissa glisser le long d’un mur et s’assit par terre en soupirant. Ramenant ses genoux à lui, il plongea la tête entre ses bras.

 

«  Harry, vous avez gagné.

 

- Alors pourquoi, je ne me sens pas mieux ? Ses joues étaient baignées de larmes, des sanglots secouaient sa poitrine. Je fais quoi maintenant ? »

 

Harry leva les yeux vers le portrait.

 

« J’ai vaincu Voldemort.

 

- Allez-vous énumérer des évidences pour le reste de cette journée Mr Potter ? Lui demanda-t-il avec ce ton sarcastique qu’il l’avait tant exaspéré pendant six ans.

 

- Je croyais que j’allais mourir aussi. Tout devait s’arrêter ce soir, vous comprenez ? Je n’ai jamais vraiment songé à après. Je ne sais pas ce que je dois faire. »

 

Harry inspira, puis expira profondément. Il essuya ses larmes mais ne bougea pas de l’endroit où il s’était posé. Il se sentait tellement las mais trop de choses se bousculaient dans sa tête pour qu’il puisse se reposer.

 

«  Vous savez Mr Potter ? Nous avons plus d’un point commun vous et moi. L’un d’eux, c’est d’avoir eu la mort comme compagne de voyage en la personne de Voldemort et ce pendant trop longtemps. Il nous a pris beaucoup… à tous les deux. »

 

Un voile de tristesse passa dans les yeux de Severus Snape.

 

« Peut-être est-il temps de penser aux vivants, Mr Potter.

 

- Comment était-elle ma mère, quand elle était jeune ? »

 

Severus s’installa plus confortablement dans son fauteuil. Le regard perdu, Il cherchait dans ses souvenirs. Un sourire illumina son visage.

 

« Elle n’aimait pas les pistaches. »

 

Harry regarda le portrait de son ancien professeur avec des grands yeux écarquillés.

 

« Ca faisait un an qu’on se connaissait, je voulais qu’on fête cela ensemble. J’avais travaillé pendant deux mois, au retour de l’école pour ça. Il faisait très chaud cet été là. Je nous avais donc acheté des glaces à la pistache. Elle ne connaissait pas ce parfum, je voulais lui faire goûter… Encore aujourd’hui, je me souviens de sa grimace. J’aurais dû être déçu mais quand j’ai vu sa tête, je n’ai pas pu m’empêcher de rire. »

 

Harry était suspendu à ses lèvres.

 

« On était en deuxième année si je me souviens bien. On traversait la cour pour aller à la bibliothèque quand on a vu Hagrid surgir les bras bien tendus devant lui, les mains formant une boule comme s’il tenait quelque chose de très fragile à l’intérieur. Le problème est qu’il ne nous avait pas vus. Il a percuté Lily de plein fouet qui est tombée sur les fesses. Je ne l’avais jamais vu aussi en colère, on a probablement dû l’entendre vociférer jusqu’à l’autre bout de l’école. Hagrid avait trouvé un vivet doré blessé et sachant la rareté de ces oiseaux, il se précipitait chez le professeur Brûlopot afin que ce dernier le soigne, en oubliant le reste du monde bien évidemment. Il s’est confondu en excuses pendant une semaine avant qu’elle lui pardonne. Severus émit un petit rire. Lily était dure en affaires si je puis dire. Pauvre Hagrid.

 

-Professeur ! A votre manière de parler de lui, je croirais presque que vous aimiez bien Hagrid ! »

 

A présent Harry souriait aussi.

 

- Ais-je jamais dis que je le détestais ? Répliqua Severus avec un petit sourire en coin. Nous avons beaucoup travaillé ensemble. Il m’a souvent rendu de grands services en me procurant les venins de nombreux animaux de la forêt interdite. Pour sauver la vie des petits malins qui jouaient à se faire peur en allant là-bas.

 

- Comme mon père je suppose.

 

- Heureusement pour votre père et ses amis, ce n’est pas moi qui fabriquais les potions à l’époque. Lui répondit-il avec un pauvre sourire.

 

- Je vous ai beaucoup déçu, n’est-ce-pas professeur ?

 

- Pourquoi Mr Potter ? Parce que vous et vos amis avez désobéi à plus de règles de cette école en six ans que les tous les élèves de l’école réunis depuis sa création ? Parce que vous n’excellez pas en potions ? Parce que j’ai frôlé la crise cardiaque à de nombreuses reprises à force de tenter de vous éviter la mort ? »

 

Severus se leva brusquement passant et repassant dans le cadre du tableau.

 

« Je vous ai souvent détesté, c’est vrai. Il s’arrêta enfin mais son regard se perdait dans le décor de son tableau. J’ai toujours haï la part de James qu’il y a en vous, vous le savez. Et je n’ai jamais pu vous regardez en face sans penser à la mort de Lily. »

 

Il soupira.

 

« Pour me décevoir Mr Potter, il aurait déjà fallu que je sois moi-même irréprochable. »

 

Un silence gêné tomba dans le bureau.

 

« En tant que directeur de Poudlard, j’ai vu beaucoup de volonté et de courage parmi les élèves cette année. Ils ont résisté par tous les moyens à leur portée face aux Carrow. La petite Weasley, Miss Lovegood et Mr Londubat sont vos dignes héritiers en matière de rébellion d’ailleurs. Ils m’ont mené la vie dure. »

 

Harry se mit à rire doucement.

 

« A chaque fois que je surprenais des bribes de conversations, c’est votre nom et celui de vos amis qu’ils citaient tous en exemple. »

 

Severus leva les yeux vers Harry.

 

« J’ai vu vos actions dans chacun de leurs gestes cette année. Aussi chaotiques qu’aient été vos actes au cours de votre scolarité, ils ont sauvé de nombreuses vies et ce même pendant votre absence.

 

- Je n’ai pas sauvé Cédric Diggory, ni Sirius. Dit Harry, les yeux de nouveau humides.

 

- Vous et votre fichu complexe du héros ! Si même moi je n’ai pas compris ce que préparaient Petigrow et le fils Croupton, comment vous, auriez-vous pu prévoir ce que tramait le seigneur noir ? Quant à Sirius…

 

- Je vous interdis de parler de lui ! Hurla Harry en se relevant brusquement.

 

- Un peu de respect Mr Potter ! Siffla Severus

 

- Sinon quoi, vous allez me coller ? Vous n’êtes qu’un souvenir! Et je ne suis plus élève de cette école.

 

- Au moins deux heures de colle par semaine pendant six mois, je dirais. Un peu de travail supplémentaire en potions sera nécessaire. Car même si vous avez fait de grands progrès grâce à mon livre l’année dernière et même si vous maîtrisez bien les notions de base des défenses contre les forces du mal, cela ne suffira jamais pour devenir auror. »

 

Severus Snape qui plaisantait ! Harry en resta abasourdi, cette fois il avait vraiment tout vu et  tout entendu !

 

Ils éclatèrent de rire tous les deux.

 

« Sirius Black était un imbécile et vous ne me ferez jamais changer d’avis là-dessus. Il était doué mais beaucoup trop impulsif ! Vous vous ressemblez beaucoup là-dessus. Evidemment je n’irai tout de même pas jusqu’à lui reprocher le piège dans lequel il est tombé. Et je dois reconnaître qu’il était courageux. Rares sont les personnes qui ont résisté à Azkaban comme lui, sans y perdre toute raison et tout espoir.

 

- Pour ce qui est du courage et du sang-froid, je crois que vous êtes aussi un exemple à suivre, professeur. C’est sans doute vous qui avez passé le plus de temps avec Voldemort. En matière de folie pure, il est difficile de faire pire. »

 

Severus eut le bon ton de rougir.

 

« Je ne suis pas sûr que les élèves de cette école se souviennent de moi pour cela. Ironisa l’ancien professeur des potions.

 

- Ah, vous pensez ? A cause de la terreur que vous avez fait régner pendant vos cours ou à cause votre objectivité quand à la manière de distribuer les heures de colle et de faire perdre des points aux autres maisons ? Lui demanda Harry en souriant de nouveau. En tous cas, Voldemort a appris la vérité avant de mourir tout à l’heure. Et tous ceux qui étaient là aussi du coup. Je vous promets qu’ils n’oublieront pas avec quelle loyauté vous avez œuvré pour notre bien à tous. Et le reste de la communauté magique apprendra la vérité. J’y veillerai.  

 

- Merci Harry. Fit doucement Severus en se passant une main dans les cheveux. J’aurais souhaité voir … Mr Potter ! Demanda-t-il brusquement. Avez-vous vu Mr Malfoy ? Est-il toujours en vie ?

 

- Draco ? Il est en vie et ses parents aussi d’ailleurs. »

 

L’ancien directeur poussa un soupir de soulagement.

 

« J’en suis heureux pour Draco, quant à ses parents… Severus eu du mal à cacher son exaspération et son inquiètude.

 

- Vous pensez que ses parents vont continuer à élever Draco dans le souvenir de Voldemort ? Je ne sais pas pour son père mais savez-vous que sa mère m’est venu en aide tout à l’heure dans la forêt ? Les choses vont peut-être changer.

 

- Alors il a sans doute une petite chance de s’en sortir. De toute façon, ses parents vont probablement finir à Azkaban. Il va devoir apprendre à se débrouiller seul.

 

- Je ne m’inquièterais pas trop lui si j’étais vous. »

 

Tout-à-coup Dumbledore surgit dans son cadre

 

« Ah Severus, vous êtes encore là ? Ca tombe bien, savez-vous où est mon petit cahier rouge ? Il y a un petit lapin dessiné dessus

 

- Il est dans le tiroir du bas. Répondit Severus en désignant le bureau. Pourquoi ?

 

- Il y a dedans les coordonnées d’un ami architecte qui fait la rénovation des châteaux. Il a souvent travaillé pour nous. Il faut que le professeur McGonagall le contacte au plus vite car les élèves doivent absolument reprendre les cours au mois de septembre et Poudlard ne peut les accueillir dans l’état où il est. Il faudra d’ailleurs agrandir les dortoirs.

 

-Agrandir les dortoirs ? Pour quelle raison professeur ? Demanda Harry.

 

- Pour les élèves supplémentaires bien-sûr. Entre les nouveaux élèves et ceux qui ont dû fuir les Mangemorts et les Rafleurs cette année, il y aura forcément plus d’élèves pour la prochaine rentrée.  Elèves dont vous ferez forcément parti avec Miss Granger et Mr Weasley, n’est-ce-pas Mr Potter ? »

 

Harry ne lui répondit pas tout de suite. Son regard se perdit à travers l’aube qui pointait à la fenêtre.

 

« Je crois que oui.

 

- Voilà qui est bien ! Dit Dumbledore en se tournant vers son collègue. Severus, le professeur Slughorn aurait besoin de votre aide car il ne trouve pas l’eau de Veracryne. Mme Pomfreph en a besoin dans la composition de sa pommade contre les brûlures mais il manque encore cet ingrédient.

 

- J’arrive dans un instant professeur. Lui répondit Severus »

 

Dumbledore repartit aussi vite qu’il était venu.

 

« Harry, si vous me le permettez… Severus semblait extrêmement embarrassé… J’aurai un immense service à vous demander…

 

- Bien-sûr si je peux.

 

-  Je … enfin mon corps est resté dans la Cabane Hurlante. Dit-il très vite en regardant ailleurs. Si vous pouviez…

 

- On vous fera un très bel emplacement à côté de la tombe du professeur Dumbledore. Lui répondit Harry. 

 

- Merci encore. »

 

Le silence s’imposa dans le bureau le temps d’une respiration.

 

« Vous devriez aller vous reposer maintenant car à partir de demain, les journalistes vont assaillir le héros que vous êtes vraiment devenu, pour vous interviewer.

 

- Moi qui espérais profiter de mes vacances pour me trouver une maison. Lui répondit Harry avec un sourire las. Je ne peux pas abuser indéfiniment de l’hospitalité de la famille Weasley.

 

- Je ne suis pas sûr que Molly vous demande votre avis. Dit Severus avec un peu de pitié dans le regard.

 

- Professeur ?

 

- Oui, Mr Potter.

 

- Vous croyez vraiment que je peux devenir auror ? »

 

Severus fit semblant de réfléchir avant de répondre.

 

« Point de vue pratique pour un élève de septième année, vous serez parmi les meilleurs élèves vu votre expérience. Pour la théorie, vous avez encore beaucoup de travail par contre. Si vous arrivez à vous concentrer sur votre travail entre deux matchs de quidditch et deux séances d’autographes ET si vous ne passez pas votre temps à bécoter la cadette des Weasley, vous y arriverez, je n’en doute pas un seul instant. »

 

Harry rougit jusqu’aux oreilles, autant pour le compliment que pour l’allusion à Ginny.

 

« Professeur ?

 

- Oui Mr Potter ?

 

- Je pourrais revenir vous voir, vous et le professeur Dumbledore ?

 

- Si le prochain directeur vous le permet, oui bien-sûr. »

 

Harry se dirigea vers la sortie. La main sur la porte, il se retourna vers l’ancien directeur.

 

« Mais au fait ? Comment pouvez-vous déjà avoir votre portrait dans ce bureau ?

 

-Il est de tradition que le tableau soit peint et installé au mur dès l’entrée en fonction du nouveau directeur. Si bien qu’il ne lui manque plus que les souvenirs de son sujet pour prendre vie. Vous devriez savoir cela depuis votre première année Mr Potter. Lui répondit le professeur Snape. Vous n’avez jamais donc lu l’histoire de Poudlard ?

 

- On va dire que je n’ai pas pensé à demander à Hermione de m’en parler. Répondit Harry d’un air contrit.

 

- Bonne nuit Harry.

 

-Bonne journée professeur. »

 

Fin.

Publié dans Harry Potter

Commenter cet article

Minette 21/09/2009 20:30

Aaaaaaaaaaaaaaaah merci de faire la part belle à Rogue, sans doute l'un des personnages (si ce n'est LE personnage) le plus compliqué et torturé de cette histoire...

ChrisTais 21/09/2009 21:17


Je crois qu'effectivement c'est le personnage le plus compliqué. J'aime ce personnage.

La part belle ? Je ne sais pas, je serais tentée de dire simplement une part plus juste. Je trouve que ça manquait à l'histoire.


Bulma 13/09/2009 21:45

Trop bien cette suite! Moi aussi, j'étais un peu déçue par la fin du 7ème, et je trouve que tu le termine merveilleusement bien!

ChrisTais 14/09/2009 08:53


Merci beaucoup ! ^^